Observation
kwackotiw il/elle saute
kwackwackotiw il/elle saute plusieurs fois

La première syllabe de la racine du verbe kwackotiw sauter est répétée pour créer un autre verbe kwackwackotiw qui exprime la répétition de l’action de sauter. C’est une forme redoublée, appelée aussi une reduplication.

La forme redoublée varie selon la forme de la racine du mot.

Si la racine commence par une consonne (C) ou deux, on répète la consonne et on ajoute un a: C + a + racine

Exemples
makonam il le saisit
mamakonam il le saisit l’un après l’autre, il presse répétitivement
kwackotiw elle saute
kwackwackotiw elle saute plusieurs fois
nekatcitaw il souffre
nanekatcitaw il souffre intensément, souvent
nipackaw il se promène la nuit
nanipackaw il va souvent se promener la nuit

Quand les racines commencent par pi et sont suivies de m, comme dans le verbe pimatisiw vivre, on a tendance à laisser tomber le pi dans la prononciation: pimatisiw → matisiw. Leur forme redoublée semblera donc irrégulière, car c’est le pi qui a été copiée: pa(pi)matisiw → pamatisiw.

Exemples
pa(pi)miwotaw → pamiwotaw elle se promène avec quelque chose
pa(pi)mwepiso → pamwepiso elle entend le sifflement d’un insecte
pa(pi)mickaw → pamickaw il se promène en canot en ramant partout

Si la racine commence par une voyelle (sauf i), on ajoute ai devant: ai + racine

Exemples
atciw elle bouge
aiatciw elle bouge beaucoup
arimwew il parle
aiarimwew elle parle longtemps, beaucoup

Si la racine commence par un i, on ajoute seulement un a devant: a + racine en i

Exemples
itew il dit
aitew il dit plusieurs fois
itotiskew elle fait
aitotiskew elle fait plusieurs fois

Certains mots n’existent qu’à la forme redoublée. Il n’existe pas de forme correspondante sans reduplication:

Mot redoublé seulement
kwakwapicic un papillon
kwackwackotcihiminikecic (M,W) une sauterelle
kwackotcihiminecic (O) une sauterelle
papactew un pic, un pivert
mamacic pendant peu de temps
wewerita comme il faut
papawapikepitcikan (M,W) une guitare
pwapwawapikepitcikan (O) une guitare

Parfois, le sens de la forme redoublée est assez différent du sens du verbe non-redoublé:

(pi)matisiw elle vit, elle est vivante
pa(pi)matisiw elle voyage

Adapté en partie du Guide orthographique de la langue atikamekw (1997) Institut Linguistique Atikamekw. La Tuque: Conseil de la Nation Atikamekw.