OBSERVATION
Pakwecikan ari orakanik! Mets la bannique sur l’assiette!

Le nom orakan dans l’exemple ci-dessus est au locatif. La marque du locatif est la terminaison ou le suffixe -(i)k. Elle sert à indiquer un lieu, une direction ou une position.

orakan un verre orakanik dans/sur le verre
kictikwan ta tête kictikwanik sur/dans ta tête
nicim ma soeur nicimik chez ma soeur

À Opitciwon, la terminaison du locatif est parfois aussi prononcée avec un i a la fin : -iki. Par exemple, nicimik se prononce nicimiki.

Parfois le suffixe locatif se prononce et s’écrit juste -k ou -ok, comme dans les exemples suivants :

On ajoute juste -k
nipi nipik dans l’eau
asini asinik sur la roche
aski askik dans/sur le territoire
Le w final tombe et on ajoute -k
pikiw pikik dans la gomme
notcimiw notcimik dans le bois
meskanaw meskanak sur la route, le chemin
otenaw otenak en ville
Le w final devient o (quand on ajoute -(i)kkw → kok)
mictikw mictikok dans l’arbre
minictikw minictikok dans/sur l’île
mickekw mickekok dans le marécage
mitcisowikamikw mitcisowikamikok au restaurant

 

Avec un nom abstrait le locatif peut signifier dans le domaine de…

atoskewin la chasse atoskewinik dans « le domaine de » la chasse

 

Voici une phrase qui contient deux noms au locatif:

Kecpin icaikwe micta otenak, meckotc nama ki ka icanano notcimik. (MW)
Si nous allons dans une grande ville, alors nous n’irons pas en forêt.
Kicpin icaikwe micta otenak, meckot nama ki ka icanano notcimik. (O)